Répression - prisons

A lire ailleurs > Répression - prisons

Coup de fil de flic...

Un flic passe des coups de fil pour essayer de gratter des infos sur différentes personnes des "milieux militants". La deuxième semaine du mois de mars, une personne qui habite à Marseille et qui fait partie d’une « scène squat » a reçu un appel d’un keuf, qui a tenté de lui coller la pression en lui parlant d’une lettre qu’elle aurait soit-disant écrite et de lui poser des questions à propos d’une troisième personne.
Si vous avez d’autres témoignages, de coup de pression de la police, que vous soyez militant.e ou pas, faites le savoir. Par example sur notre mail lepressoir@riseup.net ou vous inscrivant directement sur le site.

A lire ailleurs > Répression - prisons

[Italie] Plainte contre la prison d’Oristano

Cesare Battisti, depuis son lieu de détention, a entamé en juillet dernier une lutte pour sa dignité et sa santé. Il semble que ce ne soit pas sans danger pour lui, comme vous pourrez le lire en post-scriptum.
Dans la lettre qui suit, qu’il a souhaité rendre publique, il annonce porter plainte contre la direction de la maison d’arrêt de Massama, ou il est maintenu à l’isolement, en dépit de la loi et des risques sanitaires, depuis bientôt un an et demi.

A lire ailleurs > Répression - prisons

[Italie] "Vous voulez condamner à mort Battisti, faites-le franchement. Dans cet état de non-droit, il est impossible d’être avocat."

L’interview de Davide Steccanella, avocat de Cesare, traduite ci-après, a été publiée le 13 juillet sur Il Dubbio sous le titre « Condannate a morte Battisti, fate prima : in questo Stato di non-diritto fare l’avvocato è impossibile »
L’homme de loi y exprime son désarroi face à l’acharnement médiatique et judiciaire obscène réservé à Cesare.

(Merci de garder en tête que Traduire, c’est toujours un peu trahir. Si cette traduction suscitait des questions, elles seront les bienvenues.)

Infos locales > Répression - prisons

” Il faut fermer les centres maintenant ” : communiqué et révendications des prisonniers en lutte de Nimes

Depuis jeudi dernier [13 aout 2020] tous les prisonniers du centre de rétention de Nimes ont décidé de lutter ensemble pour obtenir leurs libérations. La-bas il y a beaucoup de sortants de prisons, qui mangent donc une double peine de trois mois imposés par la préfecture. Jeudi tous les prisonniers ont décidé de lancer une grève de la faim pour tenter de mettre la pression sur la préfecture. Dans le même temps des luttes ont lieu dans les prisons de Marseille, Lyon et Toulouse. Dans au moins une de ces prisons des départs de feux ont lieu en plus de grève de la faim collective.

Infos locales > Répression - prisons

[Vidéo] Mercredi 29 juillet devant la prison de Nîmes

Depuis son incarcération, Roland est appelé " le Gilet jaune " par les détenus. Il bénéficie à leurs yeux d’un statut particulier : « c’est un politique ». Mais aussi grâce au chahut que nous faisons tous les mercredis soir à partir de 19 heures de l’autre côté des épais murs de la maison d’arrêt de Nîmes. Nous scandons notamment : « On est là ! » pour dénoncer cette incarcération injuste, politique.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 24 |

Publiez !

Comment publier sur LePressoir-info.org?

LePressoir-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail lepressoir chez riseup.net