Discussion : face à la justice - face à la prison

Nous invitons toutes celles et ceux qui le souhaitent à venir en discuter ensemble en compagnie de Nadia auteure de « À ceux qui se croient libres » et qui milite depuis 30 ans aux côtés des prisonier-res et de leurs proches. »

Au squat le Royal occupé, 13 rue Boussairolles, quartier Gare de Montpellier, le dimanche 30 avril à 18h30.

 - 238.4 ko

Dans une période où un arsenal de lois liberticides semble instaurer un état d’exception quasi permanent, l’arbitraire de la justice se banalise. Ce sont souvent les personnes les plus pauvres qui font les frais de la cruauté des administrations et des juges. Les conditions de vie en prison sont inhumaines et le seul projet des politiques est d’en construire encore d’avantage. Cette manière de « gérer la crise » sur notre dos, nous n’en voulons pas !

La justice et la prison brisent la vie de pauvres, tous les jours. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés : manifestation en soutien aux luttes des prisonniers (récit et photos des manifs ici, comité de surveillance des comparutions immédiates, visites aux parloirs, luttes contre la construction de nouvelle prisons, les initiatives se multiplient face à la répression et aux violences d’Etat.

Nous invitons toutes celles et ceux qui le souhaitent à venir en discuter ensemble en compagnie de Nadia auteure de « À ceux qui se croient libres » qui milite depuis 30 ans aux côtés des prisonier-res et de leur proches. »

Au squat le Royal occupé, 13 rue Boussairolles, quartier Gare de Montpellier, le dimanche 30 avril à 18h30.

P.-S.

À ceux qui se croient libres

(...) À ceux qui se croient libres retrace le parcours d’un prisonnier social – parce qu’issu d’un milieu populaire - Thierry Chatbi. Son enfance permet aussi de comprendre l’origine sociale des prisonniers. On ne peut ignorer que la plupart des prisonniers viennent de quartiers pauvres et représentent le prolétariat ou le lumpenprolétariat rejeté du monde du travail ou assujetti au précariat, ce qui n’est pas sans interroger sur qui va en prison et pourquoi.

(...) La réédition de 2015 permet aussi de faire de la prison une question politique, sociale et non pas une question d’individus, comme il est courant de l’entendre actuellement. C’est aussi important de transmettre la mémoire de cette lutte pour les nouvelles générations qui n’ont pas connu ces mobilisations.

Lire tout l’article

Publiez !

Comment publier sur LePressoir-info.org?

LePressoir-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail Montpel-luttes-infos chez riseup.net