Mexique, chronique de ces journées de pillage et de révolte, quelle suite ?

Récit et réflexion autour des journées de pillage de ce début d’année 2017 au Mexique.

(...)

Que l’étincelle brûle toute l’essence

Ceux qui ont méconnu que la pensée unitaire de l’histoire, pour Marx et pour le prolétariat révolutionnaire, n’était rien de distinct d’une attitude pratique à adopter, devaient être normalement victimes de la pratique qu’ils avaient simultanément adoptée.
Debord, thèse 95, La Société du spectacle

Un compa me dit « ah putain, il faut prendre les armes ». Sans doute, peut-être, à un certain point, enfin oui… Mais il faut d’abord nous connaître et connaître le champ de bataille. Cette semaine, il y a eu des réunions et des assemblées, et il y en aura sans doute dans les prochains jours. C’est dans ces moments que nous pouvons respirer et penser notre mouvement suivant. Mais ça se déroule de deux façons. On parle durant des heures lors d’une assemblée où vont s’amener des organisations comme des partis politiques, des syndicats, la guérilla (?), les antorchistes, les trotskistes et autres niaiseries. Ils vont faire durer l’assemblée de façon interminable et ils vont se bagarrer entre eux en réduisant le mouvement à « Peña dehors » ou « pour une nouvelle Constitution », comme si un nouveau document allait tout résoudre. Ils feront semblant d’être le Congrès de l’Union et ils arriveront à la conclusion suivante : rien. Ou oui, une manifestation pacifique, d’El Ángel au Zócalo, qui sera arrêtée à Juárez par l’hémicycle, rien de plus. On peut les ignorer… ou les jeter et nous organiser nous-mêmes. Sans idéologies, seulement avec notre intuition et notre mémoire pratique, en nous souvenant que d’autres avant nous se sont révoltés, qu’avant nous et en d’autres lieux il y a eu des pillages et des blocages, que nous ne sommes pas seuls et que nous ne sommes pas les premiers. Ces expériences nous aideront dans les jours à venir. Il nous reste à ne pas avoir peur, merde ! Dans les guerres, il y a toujours eu des organes de propagande. C’est-à-dire des gens qui se chargent de répéter des mensonges jusqu’à ce qu’ils deviennent la vérité acceptée par tous, que nous répéterons jusqu’à croire que c’est ce que nous pensons. Aujourd’hui, c’est ce que font tous les médias, internet, les journaux de gauche comme de droite. Nous ne devons ni les lire ni les voir. Et si nous les lisons, critiquons-les. Et si nous les critiquons, que ce soit pour les refuser et pour créer notre version, parce que c’est ce que nous vivons, notre propagande. Nous rencontrerons ainsi d’autres personnes qui sont de notre côté.

Nous savons aussi que la tendance n’est jamais de notre côté, c’est clair, l’objectif est clair. Nous savons que notre lutte ne vise pas à avoir un pays meilleur ou plus de démocratie. Il paraît que la France et les États-Unis avaient déjà ça, et pourtant là aussi il y a des pillages et des révoltes, parce que le monde de la marchandise y tombe aussi en ruines. Des prolétaires en guerre y sont broyés tous les jours et ils se sont soulevés l’an dernier. Nous sommes les mêmes ici et là-bas.

Ces jours-ci, nous pouvons aller plus loin que le pillage et la révolte, qui représentent un pas important de notre bataille. Nous pouvons continuer, nous pouvons réclamer un morceau de nos vies, puis un peu plus, et plus, encore plus, jusqu’où nous pouvons arriver. Nous pourrions rêver et vivre, changer ce qu’il y a de pourri dans le monde, qui sait, nous pourrions même être l’histoire qui se reconnaît dans une révolution. Si nous ne le pouvons pas, nous laisserons une expérience importante pour ceux qui suivront, mais seulement si nous luttons. Sinon, nos enfants et nos petits-enfants continueront à s’endetter de crédits pour satisfaire de faux besoins. Ils travailleront jusqu’à ce qu’ils soient vieux et ils se souviendront qu’en 2017 un membre de leur famille a volé une télé.

Mort à celui qui s’opposera au chemin vers la vie du prolétariat en guerre.

Noticias de abajo

Publiez !

Comment publier sur LePressoir-info.org?

LePressoir-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail Montpel-luttes-infos chez riseup.net